[bws_pdfprint display='pdf']

Description de la formation

Titre professionnel chaudronnier

Ref : TP CHAUD-
N° CPF : 243170
OBJECTIFS :

Le chaudronnier conduit, de façon autonome, l’ensemble des opérations de transformation des métaux en feuilles et profilés (débit, pliage, roulage et assemblage). Il réalise la fabrication d’ouvrages très variés en fonction du secteur d’activité dans lequel il intervient, avec la qualité et la précision requise par le dossier technique, tout en respectant les règles de prévention et de sécurité.

Le chaudronnier est placé sous la responsabilité d’un agent d’un niveau de qualification supérieur dont il reçoit les instructions de travail, appuyées de schémas, croquis, plans ou autres documents techniques qu’il peut être amené à compléter par la recherche de données intermédiaires en effectuant, par exemple, des relevés de cotes sur site. C’est un ouvrier très qualifié, capable de réaliser en toute autonomie les opérations relevant de la chaudronnerie et de s’assurer de la qualité de celles-ci. Il est entièrement responsable des travaux qu’il exécute. Cette autonomie se manifeste dans le choix des moyens de réalisation (matériel, outils, outillages, confection de gabarits et de mannequins) et le choix des méthodes de réalisation des éléments, dans le respect des principes d’assemblage et des règles de montage. Sur chantier, il modifie éventuellement des éléments pour les adapter à des imprévus ou les fabrique sur place, sur mesure. Il assure l’aménagement de son poste de travail et effectue la maintenance de premier niveau des machines et matériels de fabrication qu’il utilise.

Le champ d’intervention du chaudronnier couvre l’ensemble du processus de fabrication et de montage d’éléments ou d’ensembles chaudronnés en acier non allié, depuis la réception du dossier technique à la mise à disposition du client.

Il assure notamment la réalisation des joints soudés à plat des assemblages non soumise à certification.

S’il n’est pas responsable de la définition des procédures d’épreuves d’étanchéité de lignes de tuyauterie, le chaudronnier assure néanmoins la préparation des lignes en vue de celles-ci et leur remise en conformité aux conditions de service après épreuve. Si la procédure le permet, il réalise l’épreuve et contrôle l’étanchéité de la ligne.

Dans toutes ses interventions, il aménagera son poste de travail selon les règles de sécurité et s’assurera d’avoir eu connaissance des risques éventuels présentés par son environnement de travail.


PROGRAMME

1. Définir les modes opératoires de fabrication d’un ensemble chaudronné :

    • A partir du dossier technique et des moyens matériels disponibles, définir les modes opératoires de fabrication permettant l’ordonnancement et la mise en production d’un ensemble chaudronné.
    • Exploiter les différentes liasses de documents techniques.
Lister les opérations à réaliser.
    • Ordonnancer les opérations à réaliser.
Identifier les moyens matériels, humains et organisationnels nécessaire.

2. Réaliser les développés d’ouvrages chaudronnées par épures et par calculs :

    • A partir du dossier technique, le chaudronnier en toute autonomie extrait par le calcul ou le traçage les valeurs nécessaires à la réalisation des pièces en vraie grandeur.

3. Contrôler des éléments et des ensembles de chaudronnerie :

    • A partir du dossier technique ou d’une fiche de contrôle, le chaudronnier contrôle les dimensions et la géométrie d’une pièce chaudronnée aux instruments de mesure conventionnels à toutes les étapes de la fabrication.

4. Appliquer les exigences de qualité, de sécurité et de respect de l’environnement dans les activités de chaudronnerie :

    • Durant toute l’activité, respecter l’ensemble des procédures écrites et les normes du secteur de la chaudronnerie.
    • Prendre en compte et respecter les données techniques pour la fabrication d’une pièce et l’utilisation des machines de fabrication.
    • Prendre en compte et respecter les données du manuel de la qualité pour assurer la traçabilité des pièces, de la communication, de l’information sur son travail, de ses interventions.
    • Appliquer l’ensemble des règles d’hygiène, de sécurité pour garantir les conditions normales de travail et de respect environnementale

5. Débiter mécaniquement ou thermiquement des tôles, des tubes et des profilés :

    • A partir d’une fiche de travail, débiter mécaniquement ou thermiquement à l’aide de machines de débit des pièces aux dimensions définies destinées au formage ou à l’assemblage.

6. Mettre en forme des éléments de chaudronnerie :

    • A partir d’une fiche de travail, mettre en forme des tubes, des tôles ou des profilés en aciers, en utilisant des moyens traditionnels de formage, tels que le cintrage et le pliage. Ces pièces sont destinées à être assemblées avec d’autres pour constituer un ensemble.
    • A partir de débits en tôles, le chaudronnier réalise des formes cylindriques et troncs coniques sur rouleuse de type pyramidal ou planeur. Il effectue également des cintrages de tubes dont il aura auparavant calculé les développements, par emboutissage à froid, et des cintrages de profilés plats à la cintreuse de profilés.
    • En pliage, après avoir équipé et réglé les outillages nécessaires, il assure la production de profils de pièces à la presse plieuse, généralement à commande numérique dont il aura programmé ou modifié une séquence.

7. Appliquer les exigences de qualité, de sécurité et de respect de l’environnement dans les activités de chaudronnerie :

    • Durant toute l’activité, respecter l’ensemble des procédures écrites et les normes du secteur de la chaudronnerie.
    • Prendre en compte et respecter les données techniques pour la fabrication d’une pièce et l’utilisation des machines de fabrication.
    • Prendre en compte et respecter les données du manuel de la qualité pour assurer la traçabilité des pièces, de la communication, de l’information sur son travail, de ses interventions.
    • Appliquer l’ensemble des règles d’hygiène, de sécurité pour garantir les conditions normales de travail et de respect environnementale.

8. Redresser et anticiper des déformations :

    • Afin de limiter l’impact des défauts de formes inhérents aux opérations de fabrication, redresser et anticiper des déformations d’origine mécanique ou thermique d’une pièce afin de respecter la conformité de l’ensemble chaudronné.

9. Positionner, régler et pointer les éléments d’un ensemble chaudronné :

    • A partir des informations du dossier technique, positionner, régler et pointer des éléments constitutifs d’un ensemble chaudronné destiné à être assemblé par soudage.

10. Souder par divers procédés usuels des joints non soumis à qualification  :

    • A partir de consignes verbales ou écrites, réaliser avec les procédés de soudage SAEE, MAG, TIG ou par résistance des joints soudés non soumis à qualification.
MOYENS ET METHODES PEDAGOGIQUES
    • Enseignement pratique en atelier individualisé
    • Enseignement théorique en salle
    • Aide individualisée

MODALITÉS D’EVALUATION
    • evaluation des compétences en continu
    • Examen de fin de session

NIVEAU
    • A renseigner

NATURE DE LA CERTIFICATION
    • Diplôme Ministère du Travail

PUBLIC

Demandeur d’emploi, Salarié d’entreprise, CSP…


PREREQUIS

Etre inscrit, avoir atteint le niveau requis au test de positionnement, bénéficier  d’un financement .Acceptation du comité technique et ou du comité de la concertation.


MODALITES D’ACCES

Sur acceptation de devis.

financement du Conseil régional


DUREE DE LA FORMATION

Base standard, 1235h répartis comme suit :

    • En centre de formation: 1095h
    • En entreprise: 140h

Durée maxi de la formation personnalisée 1235

(après entretien de positionnement) :

    • En centre de formation : après entretien de positionnement
    • En entreprise: 140h maxi

NOMBRE DE PARTICIPANTS

De 1 à 16


EVALUATION QUALITE & TAUX DE REUSSITE

DELAI DE REPONSE – TRAITEMENT
    • Délai de réponse inscription : 5 jours
    • Délai traitement avant démarrage de la formation : 90 jours

LIEU DE FORMATION ET ACCÈS
    • 101/4 boulevard de Metz – 59100 ROUBAIX
    • Prendre le métro ou tramway jusqu’à eurotéléport puis prendre bus ligne L8 direction RISQUONS TOUT arrêt ROLIN ou 7 minutes à pied

CONTACT

Informations et inscription

Sandrine GOOSSENS, Responsable coordination

Ligne directe : 03 20 68 33 59

Mail : formations@arepfresc.fr

Réclamation

Mail : reclamation@arepfresc.fr


Voir le calendrier des sessions
REFERENT HANDICAP ET EGALITE DE TRAITEMENT

M. GOOSSENS

Notre centre de formation est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite. Des aménagements spécifiques de temps ou techniques sont mis en œuvre.

GRILLE TARIFAIRE

Tarifs à titre indicatif, vous devez prendre en compte le temps en salle et celui de travaux pratique pour connaître le coût de votre formation. Pour réaliser votre devis, nous consulter. Le coût de la formation = nh théorique x taux théorique + nh atelier x taux atelier + certification(s)

Type Coût individuel Coût en groupe
Cours théorique (l’heure)  32€ 10€
Travaux en atelier (l’heure) 38€ 17€
Période en entreprise 0€ 0€
Certification Coût individuel Coût en groupe
Test macrographique  offert offert
Test radiographique 70€ 70€
Test destructif sans objet sans objet
Passage licence 120€ 120€
Epreuve CCP 300€ 300€
Titre pro 800€ 800€
ORGANISATION DE LA FORMATION ET DE LA CERTIFICATION

Pendant votre formation, vous ferez l’acquisition de compétences. Les compétences regroupées en bouquet vous permettront de valider un CCP (certificat de compétences professionnel), confirmées par un examen de pratique professionnelle. Après avoir acquis l’ensemble des certificats de compétences professionnelles (CCP), vous pourrez prétendre à accéder au titre professionnel à la suite d’ une soutenance de présentation de votre dossier (DSPP) à l’oral face à des professionnels.


FINANCEURS INSTITUTIONNELS
[bws_pdfprint display='pdf']